LA GRANDE MURAILLE

Depuis les années 60, la résidence Henry-Andraud fait partie du paysage du quartier Saint-Jacques à Clermont-Ferrand. Long de 323 mètres, le bâtiment appelé la Muraille de Chine compte 8 étages et 354 logements sociaux.
Implanté sur un belvédère dominant la ville et visible sur des kilomètres, c’est une « verrue » pour certains, un patrimoine local pour les autres. Il offre aux habitants, jusqu’à présent, les loyers les moins chers de la zone urbaine. Mais l’état désuet de l’édifice offrait un logement trop petit, mal isolé et sans aucun espace commun. Il est désormais inscrit au Nouveau Plan National de Renouvellement Urbain.

L’enjeu du projet est de densifier le bâtiment, tout en améliorant le niveau de vie des habitants et de réconcilier le bâtiment avec le centre-ville. Cela comprend la rénovation des logements conservés ainsi que la création d’espaces communs. Cette réhabilitation se veut durable tant sur le plan environnemental que social grâce à l’introduction de nouveaux mixages sociaux.

ÉTAT DES LIEUX

COMMODITÉS DE PROXIMITÉ

VUE FACADE NORD

VUE FACADE SUD

MORPHOGÉNÈSE / MAQUETTE D'INTENTION

ÉLÉVATION SUD

ÉLÉVATION NORD

PLANS

COUPE AVANT / APRÈS "BIOCLIMATIQUE"